Voitures de course Indy de 1950 à 1959 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

 

En l’honneur de la course annuelle Indianapolis 500 qui a eu lieu ce week-end (et qui a été historiquement courue le jour du Memorial Day), j’ai pensé me plonger dans une histoire en images des voitures qui ont couru cette course autrefois formidable, en commençant par 1950, et en courant par décennie jusqu’en 2010. Commençons par les années 1950. En 1950, Mercury a été choisi pour suivre la course, et comme le veut la tradition, c’est une Monterey Convertible qui a suivi les coureurs. Contrairement à la voiture photographiée, le Pace Car était fini dans une teinte jaune crème appelée Mirada Yellow. Elle était équipée d’un V-8 255CID Flathead modifié de 110 CV. En 1951, c’est Chrysler qui a été choisi, et le modèle sélectionné était une Chrysler New Yorker Convertible équipée du nouveau V-8 Hemi Head « Fire Power » produisant 180 CV. Je n’ai pas pu trouver de photo de ce véhicule dans un format suffisamment grand, c’est pourquoi j’ai inclus une photo de la maquette de Brooklyn à l’échelle 1:43. Le constructeur automobile indépendant Studebaker célébrait son 100e anniversaire en 1952, et il a été choisi pour ouvrir la voie avec sa Commander Convertible Coupé 1952 révisée. Cette voiture était équipée du V-8 Studebaker 232 CID développant 120 CV. 

Ford a complètement retravaillé sa gamme 1953 et a été choisi pour être le Pace Car de la course d’Indianapolis en 1953. C’était la dernière année pour le vénérable V-8 Flathead, et il produisait les mêmes 110 CV que la Mercury de 1950. La division Dodge de Chrysler a fourni la voiture de tête pour 1954, avec le cabriolet Royal 500. Sous le capot se trouvait une version plus petite du V-8 Chrysler Hemi Head, d’une cylindrée de 241 CID et produisant 170 CV. 

La toute nouvelle Chevrolet Bel Air 1955 a été appelée pour suivre le peloton de 1955 à Indianapolis, avec le premier V-8 de Chevrolet d’une cylindrée de 265 CID et produisant plus de 180 CV. En 1956, la DeSoto Fireflite Convertible (peinte pour ressembler à la sauvage Adventurer Hardtop) était en tête des concurrents à Indianapolis. Il s’agissait d’une Chrysler 300, déguisée en DeSoto, avec un V-8 Hemi de 350 CID, une transmission Torqueflite, et produisant 255 CV. Elle avait besoin de toute la puissance qu’elle pouvait produire, car elle pesait plus de 450 kg. 

Pour 1957, Mercury a choisi une version décapotable de ses Turnpike Cruisers excentriques. Cette voiture produisait 290 ch grâce à son V8 de 368 CID. La seule voiture de course construite était équipée de la climatisation, d’une transmission automatique Merc-O-Matic et pesait 460 kg. Un autre poids lourd de l’édition 1958 de la célèbre course était la Pontiac Bonneville Convertible 1958. Sous le capot se trouvait un V-8 de 370 CID à injection qui produisait 310 CV. 200 de ces voitures ont été produites afin de pouvoir être utilisées dans les compétitions NASCAR. En 1959, Buick a fourni la Flashy Electra 225 Convertible, équipée du plus gros V8 jamais utilisé à ce jour, un V8 401 CID Nailhead, qui produisait 325 CV. J’ai une question pour tous les Hoons qui sont là. Quelle voiture de course des années 1950 serait votre choix, si vous pouviez vous en offrir une. J’aurai bientôt des affichages pour les années 1960, 70, 80, 90 et 2000 aujourd’hui, alors restez à l’écoute.