Examen pratique VTC

L’accès au métier de chauffeur VTC, depuis 2017, se fait par le passage d’un examen pratique vtc qui tient lieu tous les mois. L’examen VTC propose 7 épreuves théoriques successives qui portent sur 5 en tronc commun VTC taxi et sur deux matières spécifiques. Le candidat n’est admissible à l’épreuve pratique VTC que lorsqu’il a réussi l’examen théorique VTC.

Examen pratique VTC : préparation

Comme celui de l’examen théorique VTC, il est important de faire des révisions afin de mieux se préparer pour l’examen pratique vtc. Pour vous préparer au mieux, vous pouvez réfléchir sur les points pour les examinateurs. On retrouve ainsi la facturation, l’accompagnement touristique, la relation client et la sécurité routière. Voici des conseils à suivre pour être prêt lors de l’épreuve :

  • Renseignez-vous sur les lieux touristiques incontournables, les palaces célèbres, les hôtels et les principaux monuments de Paris. Il y a de fortes chance que l’on vous pose une question y afférente le jour de l’examen
  • Revoyez le Code de la route, car si cela fait plusieurs années que vous avez passé le permis, vous pouvez avoir besoin de rappels sur certains points
  • N’oubliez pas d’amener avec vous, le jour J, un carnet de devis et de facturation. Afin de gagner du temps durant l’examen, vous pouvez les pré-remplir

Louez une voiture à double-commande

Vous devez avoir à votre disposition, le jour de l’examen pratique vtc, une voiture à double-commande avec contrat de location et carte grise. Il s’agit d’un véhicule à boite manuelle. Si vous envisagez de passer l’examen avec une voiture à boite automatique, vous pouvez en trouver chez Cab Formation.

Le jour J, comment cela se passe ?

Le jour de l’examen pratique vtc, vous êtes reçu tôt le matin. On vient contrôler votre convocation et votre pièce d’identité. Ensuite, vous attendez votre tour. On vous appelle et vous vous installez aux commandes pour tirer au sort une destination. Pour trouver la destination sur un plan de Paris, la renseigner sur un GPS et réaliser un devis, vous avez 6 minutes. Dès que vous avez démarré, les examinateurs vous posent des questions à propos des lieux connus aux alentours.

Arrivé à destination, vous devez trouver un endroit sécurisé pour déposer les examinateurs en toute quiétude. Il vous est possible de vous arrêter à quelques pas de l’adresse exacte, car la sécurité constitue une priorité. Vous établissez une facture et terminez en ouvrant la porte aux examinateurs. Lorsque vous vous remettez au poste de conduite, vous êtes tenu d’entrer dans le GPS l’adresse du centre et y retourner.

Faites attention, car durant le retour, l’évaluation tient toujours la route et le jury continue de vous poser des questions.

Examen taxi VTC : les erreurs à éviter

Comme dans le cas d’un examen pour le permis de conduire, le candidat est éliminé si les examinateurs participent sur les commandes du véhicule. Il est essentiel de mettre l’accent sur la sécurité. Il est très important de réaliser des contrôles de sécurité à chaque déplacement latéral sur la chaussé ou encore lorsque vous tournez : angles mort, rétroviseurs extérieurs et rétroviseurs intérieurs. Les examinateurs sont pointilleux sur ces points. Egalement, vous devez réaliser un créneau. Vous devez vous retourner pour regarder derrière le véhicule et à garder les deux mains sur le volant.

Ce qu’il faut pour le jour de l’examen

L’examen pratique vtc nécessite que vous apportiez un véhicule double-commande avec contrat de location et carte grise, un stylo, des devis et factures vierges, un plan de votre ville, un GPS et son support, votre convocation au format papier, votre permis de conduire et une pièce d’identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *