Découvrez les différents stages de sensibilisation à la sécurité routière

Les infractions routières régulières engendrent une perte de points considérables. Que ce soit un excès de vitesse ou un oubli de la ceinture de sécurité, ces contraventions conduisent au retrait des points du permis de conduire. Pour récupérer ses points ou tout simplement pour faire comprendre aux conducteurs le danger occasionné par leur comportement au volant, il y a ce qu’on appelle le stage de sensibilisation à la sécurité routière. Cette formation de 2 jours animée par deux professionnels de la conduite a pour objectif de prévenir l’augmentation des comportements dangereux sur la route.

Quels sont les différents stages de sensibilisation à la sécurité routière ?

Le stage volontaire

Le stage volontaire pour récupérer des points est certainement le stage de sensibilisation à la sécurité routière le plus connu. Ce stage touche tous les conducteurs qui possèdent un permis à points et qui ont commis une infraction causant par la suite un retrait de points et qui souhaitent les récupérer. Cette formation, qui n’a rien à voir avec un examen ou une session de lecture du Code de la route, a pour but de prendre conscience des mauvaises habitudes des conducteurs grâce à des thèmes liés à la sécurité routière. Pendant 14 heures, les stagiaires doivent apprendre à changer de comportement quand ils sont au volant. De plus, ce stage permet de récupérer jusqu’à 4 points.

Le stage obligatoire en permis probatoire

Le stage obligatoire en permis probatoire concerne les jeunes conducteurs qui ont un permis de conduire moins de trois ans et qui ont commis une infraction occasionnant la perte de 3 points sur leur permis. L’inscription à ce stage est donc obligatoire et la convocation se fait via une lettre avec accusé de réception appelée lettre 48N. Les jeunes conducteurs auront alors un délai de 4 mois pour faire le stage. S’ils refusent cette convocation, la sanction est lourde :

  • Une amende de 135 euros
  • Une suspension de permis allant jusqu’à 3 ans.

Comme le stage volontaire, cette formation permet de récupérer jusqu’à 4 points maximum. Il est également possible de demander un remboursement de son amende à la fin du stage.

Le stage de justice suite à un délit routier

Le Procureur de la République propose à un conducteur qui a commis une infraction grave de suivre un stage de justice afin d’éviter une sanction judiciaire.

Un stage qui a pour but de conduire la personne à réfléchir sur son comportement

Ce stage a été mis en place pour que l’auteur puisse réaliser à quel point son comportement sur la route est dangereux. C’est la loi n° 99-515 du 23 juin 1999 qui règlemente ce type de stage.

Déroulement du stage de justice

Le stage de justice est dédié à ceux qui ont commis des délits lourds sanctionnés par une peine d’amende ou une peine d’emprisonnement de cinq ans maximum. Le conducteur doit ainsi admettre sa responsabilité, accepter l’évaluation et faire le stage volontairement. Toute poursuite sera suspendue mais les délits seront mentionnés dans le casier judiciaire.