Entraînez-vous sur les questions types pour passer l’épreuve du code de la route avec succès

L’examen du permis de conduire comporte une épreuve théorique (le code de la route) et une épreuve pratique (la partie conduite). Dans le premier cas, l’examinateur vous posera une série de questions pour s’assurer que vous maîtrisez bien toutes les notions de la sécurité routière. D’ailleurs, pour la plupart des gens, passer le code est souvent bien plus difficile que de passer l’examen de conduite. En effet, cela nécessite un temps d’apprentissage assez long. C’est pourquoi nous vous proposons des questions types qui sont susceptibles d’être posées lors de l’épreuve théorique générale.

A quelle vitesse un jeune conducteur doit-il rouler sur une autoroute ?

Cette question porte bien évidemment sur la réglementation routière en France. Toute personne qui va passer le permis de conduire doit la connaître du bout des lèvres. D’ailleurs, il ne s’agit pas ici que de la limitation de vitesse, mais bien de tout ce qui concerne la sécurité routière. On peut citer les panneaux, les marquages au sol ou encore les feux.

Pour info, durant les trois premières années suivant l’obtention du permis, la limitation de vitesse est fixée à 80km/h sur route et à 110km/h sur autoroute. La durée est réduite à deux ans en cas de conduite supervisée. Il faut toutefois noter que les questions pièges existent et sont même très fréquentes. Elles peuvent par exemple être liées aux conditions météorologiques. Prenez le temps de bien assimiler votre cours de code pour les esquiver.

Que faire quand on arrive sur les lieux d’un accident ?

Ce genre de question permet à l’inspecteur de savoir quelle attitude vous adopterez en cas d’accidents avant que les secours n’interviennent. La loi (et la conscience) veut que les conducteurs s’arrêtent pour porter secours aux victimes. Il faut procéder comme suit :

  • Protéger les victimes et les alentours
  • Alerter les autorités compétentes
  • Porter secours aux victimes

En revanche, si les secours sont déjà présents sur les lieux de l’incident, inutile de rester. Au contraire, il vaut mieux dégager le passage pour laisser les professionnels faire leur travail. Il est fort possible qu’une question relative aux cas d’accidents vous soit posée durant l’épreuve du permis. C’est un point important à ne surtout pas négliger.

permis de conduire

Sur une voiture automatique, faut-il appuyer sur le frein pour retirer la position Park (P) ou non ?

Pour passer votre permis de conduire de catégorie B, vous devez absolument connaître l’univers des voitures avec une BVA (boite de vitesse automatique), étant donné qu’elles sont désormais plus nombreuses que celles avec une boite manuelle. Or, bien qu’elles soient aussi plus faciles à conduire, elles possèdent certaines particularités que vous devrez apprendre durant la formation théorique.

Rappelez-vous ce que le moniteur répétait sans cesse : il faut toujours appuyer sur le frein pour retirer la position Park, étant donné que c’est ce qui retient la voiture avec une boîte automatique en état stationnaire.

Que faire en approchant d’un passage à niveau ?

Bien que cette question semble facile, elle permet de tester les capacités d’évaluation, de perception et de décision des candidats au permis. Dans ce cas, lorsque le signal sonore retentit et que le feu de passage s’allume, tout conducteur doit s’arrêter, ce qui est valable que le passage à niveau dispose de barrières ou non.

panneau de signalisation bergues

Est-il préférable de retirer le pied de l’accélérateur ou de rétrograder en approchant d’un feu rouge ?

Ce type de question se réfère à l’éco-conduite. L’examen théorique aborde des sujets environnementaux pour s’assurer que le futur titulaire du permis puisse adopter une conduite écologique. Pour réduire sa consommation, il suffit juste de décélérer car la voiture va ainsi ralentir lentement.

Que vous soyez un candidat libre ou d’une auto-école, sachez que passer son permis de conduire nécessite une connaissance approfondie du code de la route. Si vous échouez à l’examen du code, même si vous réussissez l’épreuve de conduite, vous n’obtiendrez pas votre nouveau permis. Il faut réussir en même temps la partie théorique et pratique. Aussi, n’hésitez pas à consacrer plusieurs heures de formation au code. Cela est valable que ce soit pour un permis A ou un permis B.