KTM n’a pas fini de vous surprendre

La marque autrichienne continue de faire parler d’elle après avoir brillé grâce à la dynastie des Duke (125, 390, 790, L, 890 R, 1290 Super et GT, rien que ça !). C’est aujourd’hui sur le secteur de l’électromobilité que KTM innove un grand coup et se propulse sur le devant de la scène mondiale, notamment grâce à son partenariat réussi avec la firme indienne Bajaj, mais pas seulement.

Découvrons ce que nous réserve cet univers méconnu mais en pleine expansion de l’univers moto KTM électrique.

KTM, un des pionniers européens sur le secteur de la moto électrique

Le service Recherche et Développement KTM ne vient pas d’ouvrir le dossier électromobilité puisque le modèle KTM Freeride E était disponible en version enduro homologuée sur le marché européen depuis le mois d’octobre 2014, dans ce domaine la société KTM n’est donc pas un nouveau venu !

L’année suivante, en mai 2015, un nouveau modèle de moto KTM électrique a vu le jour, Supermotard celui-là : le Freeride E-SM. Digne héritier de sa petite sœur, il s’agit d’un plus gros modèle taillé pour le circuit off-road mais capable de trouver sa place sur les voies asphaltées, voire sur de petits tronçons de voie rapide avec sa vitesse maximale qui frise les 100 km/h. Et tout cela sans bruit et sans fumée, apanage du tout électrique !

Mais KTM poursuit son innovation en se lançant avec Bajaj sur la production d’un scooter électrique.

KTM électrique, c’est aussi un scooter

Spécialiste mondiale de la circulation à deux roues et particulièrement concernée par les problèmes environnementaux liés à la pollution, l’Inde bénéficie d’une compétence irréprochable et d’un savoir-faire reconnu pour ce qui est de la production de deux-roues électriques même si les moteurs thermiques continuent de tennir le haut du pavé, l’innovation va cependant bon train dans cet univers !

En s’associant avec BajajKTM fait donc d’une pierre deux coups: d’abord une avancée technologique certaine et, ensuite, concurrence américaine oblige, la possibilité de produire son scooter thermique sur des chaines de montage indiennes afin de pouvoir le proposer à un tarif plus abordable pour le consommateur européen.
Le résultat se nomme E-Ride, c’est donc la version urbaine des innovations technologiques menés depuis presque une décennie par KTM. Il bénéficie de la motorisation électrique et de la batterie de la Freeride E mais dans un habillage résolument urbain, totalement dans l’esprit du moment.

Il faut dire qu’en terme de puissance et d’autonomie, le scooter est vraiment le modèle de deux roues motorisées qui convient le mieux à l’intégration de la technologie électrique développée par KTM. L’accélération est vive, le démarrage silencieux, les couleurs fétiches de la marque, l’orange et le blanc, favorisant une bonne visibilité par les autres usagers de la route. Ce scooter possède de sérieux avantages qui lui permettront certainement de se faire agréablement remarquer dans ce secteur encore un peu confidentiel des deux-roues motorisées électriques.
Les années et les décennies à venir vont certainement permettre aux amoureux de moto de découvrir la marque autrichienne sous un nouveau jour.