Les pièces d’occasion comme deuxième devis chez le garagiste

Transition énergétique oblige, les garagistes sont amenés à proposer des pièces d’occasion à leurs clients. C’est une loi qui est entrée en vigueur depuis 2017. Loin d’être déplaisante, elle présente son lot d’avantages pour les propriétaires de véhicules. Bien que le dernier mot reste toujours en faveur du client, il a tout à y gagner auprès d’un marchand fiable.

Que dit la loi sur l’utilisation de pièces d’occasion ?

Les pièces détachées auto d’occasion sont proposées dans un deuxième devis à tous les clients qui vont chez un garagiste. C’est une obligation imposée à tous les professionnels qui proposent un service d’entretien et de réparation de véhicule automobile depuis le début de l’année 2017.

Cette mesure ne concerne pas toutes les pièces automobiles. Les pièces d’usures comme les plaquettes de frein et les disques d’embrayage ne sont pas concernées. Toutes les pièces de liaisons et de sécurité sont en effet exclues.

Ce sont plutôt les éléments comme les portières, les phares, les pare chocs ou les moteurs ainsi que les pièces de garnissage qui sont concernés par cette manœuvre. Les vitres et les pièces optiques peuvent également être proposées, notamment les clignotants, les blocs optiques, etc. Toutefois, il y a des pièces qui sont accessibles uniquement en achetant du neuf.

Les avantages des pièces auto d’occasion

Avoir recours à des pièces ayant déjà servies présente des avantages indéniables. Elles sont moins chères, entre 30 % et 40 % de moins comparé à des pièces neuves. Contrairement aux idées reçues, elles présentent un bon rapport qualité/prix, votre garagiste étant le garant de qualité, grâce à ses fournisseurs notamment les casses de voitures.

Plus importante encore, cette démarche qui consiste à donner de la valeur à des pièces d’occasion est un acte purement écologique. En effet, cela évite la fabrication de nouvelles pièces. Ce qui veut dire qu’il y a moins de gaz carbonique et de gaz à effet de serre émis. Chose importante dans ce milieu souvent montrer du doigt en ce qui concerne la pollution.

Qu’en est-il de la garantie ?

Avec une pièce neuve, vous avez entre 1 et 2 ans de garantie. C’est une assurance qui couvre les défauts de fabrication. Les dommages causés par ce défaut sont aussi couverts par la garantie. Avec une pièce d’occasion, la donne change. Un capot, une portière ou un pare choc ne nécessite pas trop de garanties. Il est de suite visible lorsque quelque chose ne va pas. Il n’y a donc aucun risque de ce côté-là. Il est toutefois important de vous assurer si cette même assurance est possible avec d’autres éléments comme un bloc moteur, une pompe à injection ou une boîte de vitesses.

La réponse est oui, il est possible de se fier à la qualité et à la fiabilité d’un moteur ou d’une boîte de vitesses d’occasion, mais à condition d’effectuer son achat auprès d’un marchand fiable. En effet, celui-ci doit avoir un bon retour de la part de ses clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *