Comment repasser son permis de conduire après une annulation ?

Votre permis de conduire a été annulé suite à une décision judiciaire ? Sachez que vous avez la possibilité de le repasser à condition toutefois de respecter à la lettre une procédure bien précise. Vous serez notamment tenu de repasser les épreuves théoriques et/ou pratiques et d’effectuer un contrôle médical ainsi qu’un examen psychotechnique. Et ce, après un certain délai imposé par la justice.

L’examen du code : une étape incontournable

Suite à une annulation de permis, vous avez l’obligation de repasser l’examen du code pour avoir un nouveau permis de conduire. Par conséquent, vous avez tout intérêt à réviser avec le Code de la route Rousseau pour optimiser vos chances de réussir cette épreuve théorique.

Vous devez également passer l’examen de conduite si le précieux sésame annulé était encore probatoire, c’est-à-dire si vous l’aviez eu depuis moins de 3 ans avant l’annulation. Vous devrez alors repasser les épreuves pratiques pour chacune des catégories de permis que vous souhaitez récupérer.

L’examen de conduite sera également obligatoire si votre permis a été annulé depuis un an ou plus. Et ce, même si votre permis n’était plus probatoire. Pour éviter l’épreuve pratique, vous devez faire une demande d’inscription à l’examen du code dans les 9 mois après l’annulation du permis. Rapprochez-vous de votre préfecture pour effectuer les démarches en ce sens.

Cependant, avant de pouvoir passer les épreuves théoriques et pratiques indispensables à l’obtention de votre document, vous devrez passer un contrôle médical et un examen psychotechnique auprès d’un établissement habilité. Il est à noter que les frais engendrés par ces démarches seront intégralement à votre charge.

Contrôle médical et examen psychotechnique obligatoire après une annulation

Le contrôle médical est la première étape à franchir si vous souhaitez repasser le permis de conduire après une annulation. Pour ce faire, vous devez prendre rendez-vous avec la commission médicale de votre département. La prise de rendez-vous se fait auprès de la préfecture. Si le contrôle est concluant, vous recevrez un avis médical certifiant que vous ne souffrez d’aucune pathologie pouvant vous rendre inapte à la conduite. Non remboursée par l’assurance maladie, la consultation vous coûtera entre 30 € et 40 €.

Pour compléter l’examen médical, vous devrez également passer un examen psychotechnique qui aura pour objectif d’évaluer entre autres votre vigilance, vos réflexes et votre capacité de concentration. Vous trouverez la liste des établissements habilités pour le passage de cet examen auprès de la préfecture. Vous devrez vous acquitter d’un droit de 100 € pour pouvoir passer cet examen.

Si le résultat est jugé satisfaisant par la commission médicale, un avis favorable vous sera délivré et un exemplaire sera envoyé à la préfecture. Cet avis sera nécessaire pour pouvoir passer l’examen du code et l’examen de conduite. Il faut faire attention, car cet avis n’est valable que pendant 2 ans. Par ailleurs, rappelons que le code a également une durée limitée de 5 ans. Il est donc impératif de passer l’épreuve pratique dans ces délais pour pouvoir obtenir un nouveau permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *