Devriez-vous utiliser un dispositif mains libres au volant ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Sommaire

 

Faut-il utiliser un dispositif mains libres au volant ?

 

Tout le monde sait que l’envoi de SMS est l’une des choses les plus dangereuses que l’on puisse faire en conduisant. C’est pourquoi c’est interdit par la loi. De plus, il est aussi interdit de parler au téléphone portable au volant. 

 

Dans cet article, vous verrez qu’il existe désormais une pléthore de dispositifs mains libres pour la conduite mais sont-ils vraiment sûrs ?

Cette situation a entraîné une explosion de la fabrication et de l’achat de dispositifs mains libres tels que les oreillettes Bluetooth, qui permettent aux conducteurs de garder les deux mains sur le volant tout en répondant aux appels téléphoniques de leurs amis, de leur famille et de leurs collègues. 

 

À l’heure actuelle, la France interdit aux conducteurs d’utiliser un téléphone tenu en main pendant la conduite et ont rendu obligatoire le port d’une oreillette pour ceux qui insistent pour jacasser en roulant. 

 

Mais parler dans une oreillette en conduisant est-il aussi sûr qu’on le pense ? Les études montrent qu’il n’y a pas vraiment de différence entre le niveau de distraction des conducteurs utilisant des appareils mains libres et celui des conducteurs utilisant des appareils portatifs. Une étude de l’Université de l’Utah réalisée en 2006 a montré qu’il n’y avait aucune différence. 

 

Pour couronner le tout, les résultats de l’étude ont également montré que les conducteurs testés sous l’emprise de l’alcool étaient en fait moins susceptibles d’avoir un accident que ceux qui parlaient au téléphone. Si cela ne suffit pas à vous faire peur et à vous inciter à éteindre votre téléphone lorsque vous prenez le volant, d’autres statistiques confirment que la conduite en mode « mains libres » n’est pas aussi sûre que vous avez pu le croire. 

 

Selon une étude, le fait de parler au volant (que ce soit en mains libres ou autrement) a été à l’origine de 1,1 million d’accidents en 2010, soit 21 % de tous les accidents de l’année. De nombreuses personnes affirment que parler au téléphone avec une oreillette Bluetooth n’est pas différent de parler avec la personne assise dans la voiture à côté de vous. Mais d’autres théorisent que parler au téléphone crée une déficience cognitive suffisamment forte pour faire de vous un danger au volant sans même vous en rendre compte. 

 

C’est logique quand on y pense : lorsque vous discutez avec quelqu’un sur le siège passager, vous captez également les gestes et autres signaux non verbaux qui facilitent la communication. 

 

Mais lorsque vous utilisez simplement votre voix pour parler à quelqu’un qui n’est pas là, il vous faut un peu plus de réflexion pour faire passer votre message et « lire » votre interlocuteur avec précision.