Les dix véhicules les plus effrayants du cinéma

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

 

Avec le rituel païen connu sous le nom de Hallowhoon qui arrive à grands pas, j’ai pensé que ce serait une bonne occasion de jeter un coup d’œil à quelques films d’horreur liés aux voitures pour correspondre à la saison. Si vous avez déjà été un adolescent lors d’un rendez-vous galant, vous savez que rien ne la fait mieux se coller contre vous (ou n’est une aussi bonne excuse pour se coller contre lui) qu’un bon film d’horreur. Puisque nous sommes tous des passionnés de voitures, autant faire d’une pierre deux coups (les Oiseaux, un film d’horreur – vous vous souvenez de l’Aston Martin dans ce film ?) et jeter un coup d’œil à quelques-unes des voitures et camions les plus effrayants du monde de l’horreur. Donc, sans plus attendre, nous vous donnons…

 

Le Top 10 des véhicules de films les plus effrayants !

Numéro 10 : la voiture de Frankenstein Death Race 2000-. Même si elle n’était rien de plus qu’une voiture en kit avec beaucoup de maquillage, la voiture la plus rapide de la planète a réussi à faire beaucoup de dégâts dans ce classique du camp. David Carradine, post Kung Fu, mais pré mort par asphyxie auto-érotique, joue le rôle de l’homme artificiel, spécialement construit pour conduire la voiture-lézard qui tue, mais incapable d’aimer.

Numéro 9 : Le wagon de guerre de Jeepers Creepers-. Il peut voler, il peut fredonner un air, il fait du scrapbooking. Et il mesure 2 mètres de haut, et conduit le camion utilitaire de l’enfer. Jeepers Creepers est un road-movie, et cette route est jonchée de cadavres d’adolescents séduisants qui ne font rien de bon – la norme pour les maniaques du cinéma, et le genre de personnages qui pourraient aussi bien porter une chemise avec « Monster Chow » sur le devant. Le wagon de guerre n’a pas beaucoup de temps de parole, mais les scènes où il poursuit les principaux protagonistes dans leur Chevy Bel Air sont parmi les plus effrayantes du film. 

Numéro 8 : La voiture de La Voiture – Avant d’épouser Barbra Streisand, James Brolin a affronté une autre horreur : une voiture tueuse maniaque dans La Voiture. Sans conducteur et ressemblant à une Monte Carlo avec une chirurgie plastique bâclée, la Voiture est le mal incarné, et c’est à Brolin de la renvoyer en enfer.

Numéro 7 : La Cadillac de Freddy Kruger- Bien qu’elle n’arrive qu’à la fin de ce parangon de slasher, la Eldorado Brougham 56 de Krugster – où son corps a été jeté chez Penny Brothers Auto Salvage – impressionne par son insolent toit rayé vert et rouge. Le fait qu’elle se lève et se ferme d’elle-même permet aux adolescents à l’intérieur et au public de savoir qu’une suite n’est pas loin. De plus, quelqu’un doit dire à Ronee Blakley que ce n’est pas une porte. 

Numéro 6 : Le Wraith- Difficile de dire ce qui est le plus effrayant dans ce thriller survolté des années 80 : la soif insatiable de vengeance du personnage principal ou la coiffure de Clint Howard. Le slogan du film est « Si tu n’as rien fait de mal, tu n’as rien à craindre ». Eh bien, comme nous le savons tous, les adolescents sont des adeptes du mal, ils sont donc les principales victimes des Wraith. L’accro au sexe Charlie Sheen est la vedette, avec une forte dose de mode des années 80 et une bande-son new wave percutante. Effrayant !

Numéro 5 : Le camion de Duel– Avant de tous nous faire sauter avec Les Dents de la mer, Steven Spielberg a fait en sorte que les routes semblent encore plus mortelles que de talonner une Pinto, avec l’un des concours de survie mano-a-mano les plus efficaces jamais vus dans un film de la semaine. Prenant congé de son rôle de McCloud, Dennis Weaver incarne un homme passif qui dépasse un camionneur trop plein de rage au volant pour laisser passer la légèreté. Il s’ensuit quatre-vingt-dix minutes de combat entre le chat et la souris, à l’abri des regards, qui reste aujourd’hui l’un des grands films d’action de toutes les époques. Deathproof est la meilleure moitié du double film Grindhouse, et est un film de Quentin Tarantino assez décent en soi. Kurt Russell n’était pas le premier choix pour jouer le rôle de Stuntman Mike, mais comme Mickey Rourke était occupé à se faire beau pour The Wrestler, Russell a pris le relais. Il s’en sort très bien. La plus grande partie de la terreur dans le film vient à la fin de l’acte I, lorsqu’une collision frontale est présentée dans des détails atroces et sous plusieurs angles. La terreur est encore plus grande dans le deuxième acte, lorsque la légende australienne des cascades, Zoe Bell, survole le capot d’une Challenger à la poursuite de la monture de remplacement de Russell.

Numéro 3 : Le Wagon de Paint Your Wagon- Une chanson effrayante de Clint Eastwood !- L’horreur, l’horreur ! 

Numéro 2 : Christine- Qui n’a pas souhaité avoir une voiture qui le rendrait plus cool ? Bien sûr, il faut toujours faire attention à ce que l’on souhaite, comme le démontre le maître de l’horreur John Carpenter dans le meilleur des films de voitures possédées des années 80. Basé sur le roman de Steven King du même titre, et mettant en scène une Plymouth Fury au nom approprié, Christine a prouvé que ne pas prendre soin de votre voiture reviendra vous mordre les fesses. Et ensuite vous écraser.

Et la voiture numéro un des films les plus effrayants est. . . . Le corbillard du grand homme dans Phantasm. L’intrigue douteuse, les acteurs amateurs et les dialogues méchamment mauvais mis à part, quand Angus Scrim commence à vous balancer des nains zombies, c’est suffisant pour que vous arrachiez le velours du siège du cinéma avec vos fesses. Le Grand est l’un des méchants d’horreur les plus effrayants de l’histoire du cinéma et, lorsqu’il se déplace en corbillard Caddy, il prouve qu’il apporte suffisamment de mal pour être plus qu’à la hauteur de la Cuda Hemi 70 du film dans laquelle les protagonistes, les frères orphelins, roulent. Scrim est capable d’agripper des cercueils à l’arrière du corbillard, et qu’il soit conduit par lui ou par l’un des minzees, la voiture effrayante a une capacité presque surnaturelle à suivre même cette Cuda. Bien que les films Phantasm ultérieurs n’aient pas réussi à capturer la terreur claustrophobe du premier, les apparitions du Tall Man et de sa voiture über-creepy les ont rendus au moins regardables. BOY !