LOA et LLD : comment éviter les frais de remise en état ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Sommaire

En termes de leasing automobile, vous avez le choix entre deux types de contrats : la LOA (location avec option d’achat) et la LLD (location longue durée). Leur point commun ? Vous devez vous engager à respecter différentes clauses. Parmi elles, les frais de remise en état constituent une question épineuse.

Léger enfoncement, traces de peinture écaillée, portières abîmées, traces noires… Le loueur vous facture les moindres bobos et petits dommages constatés sur le véhicule à la fin du contrat. La facture peut facilement être salée. Alors, comment éviter les frais de remise en état ?

Frais de remise en état LOA et LLD : quels sont les différents aspects pris en compte ?

Lors de la restitution du véhicule en LOA ou en LLD, on analyse trois éléments fondamentaux :

  • la carrosserie,
  • le moteur et la mécanique,
  • l’intérieur du véhicule.

Les frais de remise en état de la carrosserie

En se basant sur les explications de maisonetfinance.fr, l’état de la carrosserie est la première chose que le concessionnaire examine. C’est en effet la partie la plus visible du véhicule. Il permet d’évaluer l’apparence et l’esthétique du véhicule. Ces derniers constituent d’ailleurs des points décisifs lors d’une vente ou d’une location automobile.

La moindre rayure ou éraflure, l’enfoncement de la carrosserie ou une jante rayée peuvent donc engendrer des frais de réparation hallucinants. Ces dommages vous seront facturés pour une remise en état.

frais de remise en état LOA LLD

Les frais de remise en état du moteur et de la mécanique

Outre la carrosserie, l’état mécanique du véhicule est également un élément que le concessionnaire examinera sous toutes ses coutures à la fin du contrat. Le fait est que les pièces mécaniques s’usent naturellement. Elles sont donc sujettes au vieillissement. Il en est de même pour le moteur. Dans la plupart des cas, seul un accident implique une remise en état, donc une facturation.

Les frais de remise en état de l’intérieur du véhicule

Les frais de remise en état de l’intérieur d’un véhicule peuvent coûter très cher. La raison en est que les éléments sont souvent difficiles à remplacer. De même, leur remplacement implique de la main-d’œuvre ainsi qu’un savoir-faire spécifique. Si le loueur constate des dommages après la restitution du véhicule, la facture de remise en état peut devenir très coûteuse.

Les dommages les plus fréquents sont :

  • la présence de rayure au niveau de la console centrale,
  • un ou des équipements défectueux,
  • des sièges sévèrement entachés.

Frais de remise en état : pourquoi est-ce compris dans le contrat de location ?

Que ce soit dans le cadre d’une LOA ou d’une LLD, les véhicules proposés peuvent être remis sur le marché du leasing d’occasion ou de la vente d’occasion. À la fin du contrat de leasing, votre concessionnaire examinera donc au peigne fin l’état du véhicule. Le but : s’assurer qu’il ne présente aucun dommage. C’est de ce contrôle minutieux que découlent les frais de remise en état.

Si le véhicule présente des dommages lors de sa restitution, des travaux de remise en état s’imposent avant de le remettre sur le marché. Les frais de remise en état correspondent ainsi aux dépenses occasionnées par les travaux de remise en état. À l’état neuf ? Cela est impossible. Dans un état proche du neuf pour que la voiture soit remise en vente ou en location.

LOA et LLD : comment éviter les frais de remise en état ?

En moyenne, les frais de remise en état s’élèvent à 800 euros. Ils peuvent même atteindre jusqu’à 1 600 euros dans certains cas. À noter que ces frais varient considérablement d’un prestataire de services de location de voiture à un autre. Pour ne pas vous perdre dans les méandres, prenez le temps de bien vérifier les détails liés aux frais de remise en état mentionnés dans le contrat de location. N’hésitez également pas à vous renseigner avant de restituer le véhicule.

Pour éviter des frais de remise en état exorbitants, voici quelques conseils pratiques :

Anticipez

L’anticipation peut vous éviter une note salée à l’arrivée. Dans cette optique, il est important de souligner que les concessionnaires surévaluent généralement les marges de réparation pour une remise en état. La notion de vétusté diffère en effet d’un loueur à un autre. Pour épargner votre portefeuille, demandez à l’avance à votre loueur les éléments qui entreront en compte dans vos frais de remise en état.

remise en état LOA LLD frais

Ensuite, confiez les travaux de réparation auto à un autre garagiste. De petits garages indépendants peuvent proposer les mêmes réparations à un prix plus raisonnable. N’hésitez donc pas à demander et à comparer les devis avant de faire réparer le véhicule conformément aux standards exigés par votre loueur. En procédant aux réparations de votre côté, vous évitez tout débordement. Il se peut même que vous réalisiez des économies importantes.

Procédez à la remise en état en amont de la restitution du véhicule

Avant la fin du contrat, vous pouvez d’ores et déjà entreprendre la remise en état du véhicule. Pour ce faire, prenez le temps d’examiner les défaillances et les vices du véhicule. Une fois que c’est fait, commencez les réparations. Si le pare-brise est par exemple fêlé ou rayé, remplacez-le immédiatement. Si les sièges présentent des taches, nettoyez-les. Si des éléments méritent d’être remplacés, n’hésitez pas à le faire avant de rendre la voiture chez le concessionnaire.

Autre conseil important : ne lésinez pas sur le nettoyage du véhicule. Les agences de location automobile ne feront pas de concession, car ils veulent que le véhicule soit rendu dans un état impeccable. À vous de veiller à ce qu’il lui revienne tout propre.

Faites réaliser un devis par un expert

Au lieu de vous résigner à payer une facture de remise en état bien trop élevée auprès du concessionnaire, demandez en amont un devis auprès d’un expert. Le recours aux services d’un expert automobile vous permet de prendre les devants.

Autrement dit, vous ne vous contenterez pas de la décision de votre concessionnaire. Un expert automobile estimera le montant réel des réparations. Ainsi, vous pourrez présenter ce devis à votre concessionnaire le jour où vous restituerez le véhicule.